Blogue

Le Sceau Concilivi : une démarche simple et adaptée à votre organisation. Par où commencer ?

Histoire à succès – Administration portuaire de Montréal - Détenteur de Sceau

Détenteur du Sceau Concilivi depuis juin 2020, l'Administration portuaire de Montréal est un port océanique nord-américain au cœur du continent, une plaque tournante de commerce mondial contribuant à la prospérité de leurs clients et leurs partenaires, ainsi qu’au développement économique du Grand Montréal, du Québec, de l'Ontario et du reste du Canada dans le respect de l'environnement. 

Concilivi s’est entretenu avec Serge Auclair, vice-président ressources humaines, pour en savoir davantage sur la place qu’avait la conciliation famille-travail au sein de l’organisation avant l’obtention du Sceau, ses impressions quant à la démarche pour l’obtenir et les impacts relevés depuis.

 

La conciliation famille-travail, c’est uniquement le télétravail? FAUX.

« La conciliation, ce n’est pas juste le télétravail, c’est loin d’être ça. C’est ce que le Sceau [Concilivi] t’amène à comprendre. On parle d’une entreprise de 245 employés et on doit opérer 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par année. C'est une opération qui est complexe. Quand tu es une organisation diversifiée, tu te dis “mais comment je vais faire ma conciliation? Est-ce que c’est même chose pour tout le monde? Comment je vais intégrer des principes de conciliation?” Au fond, il peut y avoir une géométrie variable.” C’est d’essayer de donner à chacun des choses qui fonctionnent dans leur secteur. C’est un peu dire que tu es équitable, mais pas égal pour tout le monde. »

82% des organisations disent que l’adoption de pratiques de conciliation famille-travail représente un avantage concurrentiel dans leur secteur.

« L’autre chose aussi c’est que la conciliation, parfois, c’est vu comme si ça va donner une contrainte importante à nos opérations alors que ça ne l’est pas nécessairement. C'est de regarder le milieu et de voir comment on peut, sans nécessairement ajouter des coûts, se structurer, travailler différemment, s’entendre avec les gens et se donner les moyens de le faire. »

79% des gestionnaires d’organisation sont favorables à offrir des mesures de conciliation famille-travail.

« Moi, comme VP, ça faisait un bout de temps que j’y réfléchissais, c’était quelque chose qui m’intéressait, mais je ne savais pas trop par où prendre le défi et comment le travailler. On avait commencé nous-même des choses et là, comme par hasard, on a été exposé à la notion du Sceau de conciliation. Ça a fait wow, il y a une démarche déjà de prévue, reconnue et qui amène en plus une certification. Nous, il y avait une formation de nos gestionnaires donnée par Concilivi, donc des experts de conciliation qui viennent expliquer à nos gestionnaires c’est quoi les objectifs d’une chartre de conciliation, comment ça peut fonctionner. En quelque sorte, [les gestionnaires] deviennent les ambassadeurs de cette démarche-là, et ça c’est extrêmement important. Au niveau de l’équipe de gestion chez nous, il y a une grande fierté d’avoir introduit ces mesures-là et un sentiment de dire on a fait le mieux qu’on pouvait pour nos employés. D’avoir aidé à faire ce virage-là, d’avoir assumé un certain leadership, moi je considère qu’au niveau RH, c’est probablement mon plus grand accomplissement. »

Vous êtes inspirés par l’histoire de l'Administration portuaire de Montréal? Commencez votre démarche pour obtenir le Sceau Concilivi !

Retour aux articles du blogue