Blogue

Sceau Concilivi admissible à un soutien financier de 30,000$! Jusqu'au 17 décembre seulement. 

Envie d'en apprendre davantage sur la conciliation famille-travail et ses sujets connexes? Bonnes pratiques, astuces, entrevues d'experts: notre expertise et celle de nos partenaires sont là pour vous outiller dans votre démarche!

Découvrez également nos articles sur Pratiques RH de la Fédération des chambres de commerce du Québec et Science RH de l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés.

Entrevue d'expert - Télétravail - Luc Lapointe

Auteur : Concilivi


Présentation de Luc Lapointe, fondateur de ScientifYX

Lors de ma maîtrise, j’ai découvert une approche qui permet de rassembler la majorité des études scientifiques sur un sujet précis. J’ai tout de suite cru qu’il s’agissait du futur de la prise de décisions stratégiques. Après tout, pourquoi fonder une décision importante sur des connaissances approximatives lorsqu’on peut utiliser les résultats d’études rigoureuses? J’ai donc dédié un doctorat et un postdoctorat pour me spécialiser sur la vulgarisation et le transfert de connaissances scientifiques en gestion.  

J’ai fondé ScientifYX en 2019, une firme de courtage de connaissances des meilleures études en gestion. Avec la pandémie, le sujet du télétravail semblait prioritaire. J’ai donc créé une formation sur les bonnes pratiques de gestion des équipes virtuelles qui repose sur les résultats de 70 études scientifiques de haute qualité. 

La conciliation famille-travail vous rejoint-elle personnellement?

La conciliation famille-travail rejoint tout le monde qui désire avoir une vie équilibrée. Je crois même qu’on devrait élargir le concept en remplaçant le terme « famille » par « vie personnelle ». Le principe de base est simple: on travaille pour pouvoir vivre convenablement et si le travail ne permet pas de nous accomplir personnellement, il perd son rôle de levier pour devenir un simple boulet.  

Outre cela, je suis père de deux filles magnifiques et conjoint d’une femme extraordinaire. Donc, oui, la conciliation famille-travail est importante pour moi. 

Qu'est-ce qui t'a surpris lorsque tu as lu les études sur les bonnes pratiques de télétravail? 

Ce qui m’a surpris, c’est que le niveau de confiance des gestionnaires envers les employés peut diminuer lorsqu’ils commencent à travailler à distance. Pourtant, plusieurs études suggèrent que la productivité des télétravailleurs est généralement au moins comparable à ce qu’elle était au bureau et parfois même supérieure. Par exemple, le fait d’être seul chez soi limite les distractions typiques du bureau et facilite la réalisation de tâches intellectuelles. C’est donc intrigant de comprendre les raisons de cette baisse de confiance. 

Quelles sont les (principales) conditions pour que le télétravail soit un succès en entreprise? 

Je répondrais à cette question en soulevant les principaux défis du télétravail. D’emblée, je précise que ce que nous avons vécu en 2020 n’était pas du télétravail. Plusieurs organisations ont simplement dit aux employés « prends ton laptop et va travailler chez toi ». Mais travailler de chez soi avec des stratégies mal adaptées, des outils inappropriés et une famille confinée représente tout le contraire du « vrai » télétravail. Dans des conditions optimales, les stratégies de télétravail sont pensées pour faciliter l’exécution des tâches des employés. Idéalement, on a une pièce dédiée, du matériel adapté, l’organisation a des politiques bien définies, etc.  

Malgré tout, il existe des défis importants au « vrai » télétravail. Le manque de confiance entre la direction et les télétravailleurs est central. Il peut amener les gestionnaires à faire de la microgestion, ce qui nuit évidemment à la productivité de l’organisation et au bien-être des employés.  

Au niveau opérationnel, la distance peut réduire la capacité des télétravailleurs à répondre à des questions simples qui sont pourtant cruciales pour conserver leur productivité : qui travaille aujourd’hui? Qui peut m’aider? Où en sommes-nous sur un dossier, etc.  

Ultimement, l’isolement peut miner l’engagement des télétravailleurs. Si l’on rencontre très peu nos collègues, il devient difficile de sentir que nous appartenons à une équipe soudée qui travaille pour atteindre les objectifs de l’organisation. 

Bref, les défis sont multiples. Pour que le télétravail soit efficace, il faut au minimum s’assurer que l’employé a un environnement et des outils adéquats pour effectuer ses tâches. Ensuite, il faut mettre en place des mécanismes de coordination entre les collègues, faire circuler l’information sur l’avancement des projets, instaurer des politiques qui stipulent clairement comment la performance des employés sera évaluée, etc. C’est un ensemble de stratégies simples et abordables, mais qui nécessitent d’être pensées convenablement.   

Le télétravail est une mesure de conciliation famille-travail. Selon toi, en quoi il favorise la conciliation famille-travail? 

Dans de bonnes conditions, le télétravail est majoritairement perçu comme un avantage considérable pour améliorer la qualité de vie des employés, autant professionnelle que personnelle. Sur le plan personnel, on peut évidemment penser aux économies de temps de transport qui représentent parfois quelques centaines d’heures à la fin de l’année. La flexibilité et l’autonomie du travail à distance permettent aussi d’optimiser la gestion des horaires afin de dégager du temps de qualité hors des heures de bureau. Exemple, on peut faire du lavage durant une pause, aller au magasin hors des heures d’achalandage, etc. Sans oublier que la flexibilité des horaires de travail peut grandement diminuer le stress quotidien. Par exemple, les enfants qu’on doit sans cesse presser pour éviter le trafic matinal et « puncher » à l’heure prévue au bureau.  

Bref, je ne surprendrai personne en affirmant que le télétravail favorise l’équilibre entre la vie personnelle et le travail à différents niveaux.  

Quels sont les avantages pour une organisation de promouvoir ces mesures internes en conciliation famille-travail (comme le fait de laisser savoir aux chercheurs d’emploi qu’elle offre la possibilité de faire du télétravail, par exemple)? 

Les derniers sondages démontrent que la majorité des employés veut continuer à bénéficier du télétravail. Le quart des travailleurs serait même prêt à changer d’emploi pour garder cette opportunité. En situation de pénurie de main-d’œuvre, perdre des employés représente un coût exorbitant.  

Avoir une politique de télétravail permet donc de faciliter le recrutement et la rétention des employés. Le télétravail devient un avantage doublement stratégique pour les organisations qui courtisent les meilleurs talents directement dans le bassin de recrutement géographiquement restreint des compétiteurs qui obligent le travail au bureau. Bien qu'on puisse débattre de la moralité de cette stratégie offensive sournoise, elle demeure bel et bien réelle. 

Bref, le télétravail est assurément un avantage stratégique de premier ordre en 2021, et pour les années à venir!   

 

Retour aux articles du blogue